La Journée Bell Cause

La Journée Bell Cause
Posted On: January 27, 2021

La Journée Bell Cause pour la cause aura lieu le jeudi 28 janvier et nous y participerons afin de contribuer à faire progresser la cause de la santé mentale. Le Centre de ressources pour les familles des militaires de Trenton se joint à la conversation pour aider à faire progresser la santé mentale par le biais de cette lettre d'information spéciale. 

La crise de la COVID-19 a bouleversé tous les aspects de notre vie, y compris notre santé mentale. Selon l’Association canadienne pour la santé mentale, 38 % des Canadiens affirment que leur santé mentale s’est détériorée en raison du contexte de la COVID-19. De plus, les personnes qui souffraient déjà de problèmes de santé mentale avant la crise sont deux fois plus susceptibles d’affirmer que leur santé mentale s’est détériorée en raison de la crise de la COVID-19.=

Depuis 2010, des Canadiens et des gens du monde entier ont participé à la plus grande conversation sur la santé mentale au monde lors de la Journée Bell Cause pour la cause. Ensemble, nous avons pris de grandes mesures pour lutter contre la stigmatisation entourant les problèmes de santé mentale et pour nous inspirer mutuellement à poser des gestes visant à créer un changement positif, de manière à ce que toute la population du pays ait accès au soutien en santé mentale dont elle a besoin. Selon un récent sondage effectué par Nielsen Consumer Insights, 83 % des Canadiens se disent maintenant à l’aise de parler ouvertement de santé mentale, comparativement à seulement 42 % en 2012. En participant et en posant des gestes concrets, nous contribuons à faire une réelle différence.

Cette année, la campagne de la Journée Bell Cause pour la cause illustre les moyens que nous pouvons tous prendre, car maintenant plus que jamais, la santé mentale compte. Que vous demeuriez en contact virtuellement avec un membre de votre famille, travailliez directement avec des patients en rétablissement, investissiez dans la prestation de soins ou preniez soin de votre propre santé mentale, chaque Canadien peut contribuer à améliorer sa collectivité, son environnement de travail, son école et son foyer.

Lors de la Journée Bell Cause pour la cause, Bell versera 5 cents à des programmes canadiens de santé mentale pour chaque message texte, appel local ou interurbain, tweet ou vidéo TikTok admissible accompagné du mot-clic #BellCause, chaque visionnement de la vidéo de la Journée Bell Cause pour la cause sur Facebook, Instagram, Pinterest, Snapchat, TikTok, Twitter et YouTube et chaque utilisation du cadre Bell Cause pour la cause sur Facebook ou du filtre Bell Cause pour la cause sur Snapchat. Les participants n’auront pas à payer d’autres frais que ceux qu’ils paient habituellement à leur fournisseur de service Internet ou de téléphone. 

Joignez-vous à nous pour cette journée "Bell Let's Talk" en montrant votre soutien à tous ceux qui vivent avec une maladie mentale et à ceux qui agissent pour les aider. Les informations suivantes et les pièces jointes vous aideront à réfléchir et à discuter avec vos proches sur la manière de prendre soin de votre santé mentale.  Si vous ou l'un de vos proches êtes en difficulté, veuillez contacter notre équipe à l'adresse suivante : mentalhealth@trentonmfrc.ca.

7 FACTEURS DE PROTECTION ENCOURAGEANT LA RÉSILENCE DES ENFANTS

Les enfants exposés à la violence conjugale (VC) vivent la violence et y réagissent de différentes façons. Malgré les difficultés, nombre d’entre eux font montre de bien-être et d’ajustement positif. De nouvelles recherches confirment que certains facteurs de protection favorisent la résilience des enfants et montrent comment ces facteurs peuvent renforcer les efforts de prévention et d’intervention à l’égard des enfants et de leur famille.

1. PRÉSENCE D’UN ADULTE AIMANT ET PROTECTEUR

Les recherches indiquent que la présence d’au moins un adulte aimant, fiable et protecteur.

Il s’agit habituellement d’un parent, mais cet adulte peut également être une grand-mère, un parrain, une entraîneuse, un enseignant ou une voisine.

Les enfants sont gagnants lorsque nous reconnaissons l’importance des liens qui les nourrissent et les protègent et que nous entretenons ces liens.

2. PERCEPTIONS POSITIVES DE SOI

Les perceptions de soi désignent ce que les enfants pensent d’eux-mêmes, de leurs

Par exemple, les enfants qui s’estiment capables d’accomplir certaines tâches peuvent être plus optimistes, moins anxieux et plus persévérants pour y parvenir.

Les perceptions positives de soi peuvent être nourries en valorisant les efforts des enfants, mais aussi en les aidant à déterminer des buts à court terme et à tirer des enseignements de leurs échecs.

3. CAPACITÉÀS’AUTO-RÉGULER

Ces compétences permettent aux enfants de gérer leurs pensées, émotions et comportements constitue le facteur le plus répandu pour surmonter l’adversité chez les enfants. Compétences, de leurs capacités et de leur sentiment de contrôle. lorsqu’ils se sentent dépassés, anxieux ou en colère.

L’« échafaudage » est une approche employée pour aider les enfants à s’auto-réguler en composant étape par étape avec des situations difficiles, jusqu’à ce qu’ils parviennent à maîtriser

4. LIENS AVEC LA FOI ET LA CULTURE

Les enfants impliqués dans des groupes culturels ou religieux peuvent être mieux placés pour. Les enfants bénéficient du soutien d’un réseau de personnes qui partagent des valeurs et des croyances similaires. De plus, les messages positifs avancés par les traditions spirituelles,

Les compétences parentales comprennent la capacité à subvenir aux besoins de l’enfant, à Lorsque nous travaillons avec les parents pour améliorer leurs compétences parentales, les enfants en sont les premiers bénéficiaires.

5. BIEN-ÊTRE DE LA MÈRE

Ces défis par eux-mêmes. surmonter les écueils. Culturelles ou religieuses peuvent les aider à traverser les difficultés.

6. COMPÉTENCES PARENTALES

Exprimer de l’affection, à soutenir l’enfant et à établir de solides liens avec lui.
Les recherches montrent que les compétences parentales ont un effet positif sur l’avenir desenfants exposés à des circonstances défavorables et à des traumatismes.

Les enfants dont la mère a une disposition d’esprit positive démontrent plus de résilience et obtiennent de meilleurs résultats que d’autres jeunes exposés à des circonstances défavorables.

La promotion de la santé et du bien-être des mères constitue un moyen important de soutenir les enfants.

7. ENVIRONNEMENT SCOLAIRE POSITF

Les écoles peuvent aider les enfants à croire en leur capacité de réussir et leur fournir les outils.

La santé mentale et le bien-être des enfants peuvent être renforcés lorsque les écoles intègrent l’apprentissage socioaffectif ou les approches tenant compte des traumatismes dans les salles de classe, ainsi que dans les services d’aide et autres services.

La réaction d’un enfant à ces facteurs protecteurs, par exemple en cas de violence relationnelle et structurelle, repose sur l’interaction de nombreuses influences relatives à cet enfant, à sa intellectuels et émotifs pour y parvenir. Famille et à la collectivité dans son ensemble. La promotion de ces facteurs de protection peut contribuer à consolider la résilience des enfants et favoriser leur bien-être et leur santé.

Nous vous suggérons également les ressources suivantes :

From Best Practices to Breakthrough Impacts (en anglais)
The Science of Resilience (en anglais)
Supportive Relationships and Active Skill-Building Strengthen the Foundations of Resilience (en anglais)

Changer l'histoire - Briser les stigmates de la santé mentale

Par: Rebecca House, étudiante bénévole, MA Psychologie du counseling

"Le problème de la stigmatisation entourant la santé mentale concerne en fait les histoires que nous nous racontons en tant que société." Matthew Quick

Imaginez une personne au coin de la rue en passant un samedi après-midi. Leur apparence est échevelée et ils semblent confus. Ensuite, ils crient, et vous sursautez, surpris en vous éloignant rapidement, mal à l'aise et quelque peu désolé pour leur situation. Vous rentrez chez vous, dites à votre famille à quel point vous étiez instable. Ensuite, imaginez un membre de la famille aux prises avec quelque chose qu'il ne peut pas vous montrer ou une peur qui le rend incapable de quitter la maison, ou un épuisement si grand qu'il lui fait mal de bouger. Pourtant, ils ont peur de dire un mot. Non pas parce que vous ne les aiderez pas, mais parce qu'ils comprennent ce que cela peut signifier avoir une maladie mentale. Cela pourrait signifier qu'ils sont faibles d'esprit. Cela pourrait signifier qu'ils finissent comme cette personne dont vous leur avez parlé quelques jours auparavant, se parlant à eux-mêmes au coin d'une rue et tout seuls.

La stigmatisation publique est l'attitude de la société à l'égard de la maladie mentale. L'auto-stigmatisation est l'intériorisation de ces préjugés par les personnes atteintes de maladie mentale. Les deux types de stigmatisation sont inhérents aux croyances en des stéréotypes, des préjugés et de la discrimination qui affectent négativement le soutien, l'acceptation et le traitement de la maladie mentale. Le danger de la stigmatisation publique est qu'elle peut dissuader les personnes atteintes de maladie mentale de se faire soigner. En ne faisant pas notre part pour briser la stigmatisation, nous faisons partie du problème. Les histoires que nous racontons sur la maladie mentale sont souvent décrites avec une discrimination et des stéréotypes involontaires. Cela affecte la manière dont les malades mentaux sont traités et comment les personnes atteintes de maladie mentale se traitent elles-mêmes.

C'est à nous tous de briser les stigmates entourant la santé mentale et de changer l'histoire. C'est la semaine Bell Cause pour la cause. Aujourd'hui, nous pouvons tous prendre des mesures pour arrêter le cycle de la culpabilité, de la honte et de l'appréhension à propos de la santé mentale. Ce faisant, nous pouvons changer la conversation de la peur à celle de l'espoir.

Les 5 meilleures façons d'aider à briser les stigmates de la santé mentale

Langue - N'oubliez pas d'utiliser des mots de maladie mentale comme adjectifs. Exprimez-vous lorsque vous entendez un langage irrespectueux sur la maladie mentale.

Éducation - des études montrent que l'un des moyens les plus importants de briser la stigmatisation est l'éducation. Faites la promotion de messages positifs en partageant des publications sur les réseaux sociaux et en indiquant comment accéder aux ressources. Renseignez-vous sur la maladie mentale.

Bonté et empathie - Montrez à chacun la même dignité et la même gentillesse que vous souhaiteriez recevoir.

Écouter et demander - Soyez ouvert à écouter les expériences des autres sans porter de jugement. Posez des questions sur la maladie mentale d'une personne ou faites du bénévolat auprès d'organisations qui aident les personnes atteintes de maladie mentale.

Soit brave. La meilleure façon de lutter contre la stigmatisation est d'être assez courageux pour raconter votre propre histoire ou participer à la conversation.

LA SANTÉ MENTALE DES ENFANTS

Understanding Stress Behaviour for Parents: https://self-reg.ca/wp-content/uploads/2020/06/Infographic_Parent.pdf

Effects of Stressors Visual: https://self-reg.ca/wp-content/uploads/2020/08/Multiplying-Effect-of-Stressors-scaled.jpg

Self-Reg Training for Parents: https://self-reg.ca/parents/

Certains parents/tuteurs peuvent être intéressés par le groupe de soutien aux parents si leur enfant est en difficulté réelle ou s'il est confronté à des problèmes d'anxiété, de dépression et/ou de stress.

"Le programme d'Inclusion & des besoins particuliers de Trenton" offre un groupe de soutien aux parents/grands-parents/responsables d'enfants ayant tous des besoins particuliers. Entrez en contact avec d'autres familles de votre communauté et discutez des sujets qui vous touchent et vous intéressent. Obtenez le soutien et l'avis des familles locales".